Deprecated: wp_make_content_images_responsive est obsolète depuis la version 5.5.0 ! Utilisez wp_filter_content_tags() à la place. in /homepages/22/d509644193/htdocs/_domaines/rotarynews/wp-includes/functions.php on line 4861

Les virades, qu’est-ce que c’est ?

Depuis plus de 30 ans, les Virades de l’espoir, événement national festif et solidaire, donnent à Vaincre la Mucoviscidose les moyens de poursuivre son combat contre la maladie, à savoir accélérer la recherche aujourd’hui pour guérir demain.

Depuis de longues années, le Rotary club Pornichet Saint-Nazaire Atlantique soutient les virades de l’espoir.
Cette année, c’est autour du Bourg de Batz-sur-mer que nous avons parcouru 9 kilomètres entre terre et mer.

Pourquoi les virades ?

Pour accélérer la recherche

Les patients sont impatients de vivre des lendemains meilleurs !
Maladie invisible mais bien présente, la mucoviscidose n’est pas encore vaincue. Grâce à la recherche, de premières victoires ont été enregistrées : découverte du gène, dépistage néonatal, premiers traitements. Mais si l’on vit plus longtemps avec la maladie, le poids de celle-ci est encore lourd (2 à 6 heures de soins par jour, risques infectieux, incertitude face à l’avenir).

Pour guérir demain

Pour les patients et leur famille, la recherche médiale est la clé pour croire en l’avenir. Après plusieurs décennies de travaux de rechercher très soutenus, nous sommes à la veille de progrès significatifs. Mais le temps de la recherche est plus long que celui du patient. La collecte des Virades de l’espoir sert à prolonger des vies et à gagner du temps.

La mucoviscidose

La mucoviscidose est une maladie rare et génétique qui touche principalement les voies respiratoires et le système digestif. Tous les 3 jours, un enfant naît atteint de mucoviscidose et 2 millions de Français sont porteurs sains du gène responsable et peuvent le transmettre sans le savoir à leurs enfants.

Qu’est-ce que la mucoviscidose ?

La mucoviscidose est la plus fréquente des maladies génétiques héréditaires.
MUCOVISCIDOSE = Mucos + Viscosité
Le corps de chacun d’entre nous produit normalement du mucus. Cette sécrétion est produite par les cellules de revêtement des organes creux – comme les bronches, le tube digestif, les canaux du pancréas ou les canaux biliaires du foie.

C’est l’altération de la protéine CFTR (Cystic Fibrosis Transmembrane Regulator) découverte en 1989, chargée d’assurer la fluidité de ce mucus, qui est à l’origine de la maladie.

Dans ce cas, le mucus est anormalement épais, collant et cela provoque une augmentation de sa viscosité. Ce manque de fluidité va entraîner l’obstruction des canaux au niveau des organes concernés  et une accumulation dans les voies respiratoires et digestives.

Ainsi les bronches peuvent s’encombrer et s’infecter provoquant toux et expectorations. Les voies et canaux digestifs (intestin, pancréas, foie) peuvent également être obstrués, provoquant des troubles digestifs et hépatiques.

Le saviez-vous ?

  • La mucoviscidose touche de la même façon les deux sexes
  • Elle n’est pas contagieuse mais récessive : un enfant est atteint de mucoviscidose s’il hérite du gène responsable transmis par ses deux parents
  • C’est une maladie chronique dont le dépistage et la prise en charge médicale sont bien organisés aujourd’hui
  • Ses manifestations sont différentes d’un patient à l’autre, certains sont plus touchés au niveau des poumons et d’autres au niveau de l’appareil digestif
  • N’affecte pas les capacités intellectuelles ni motrices

La transmission à l’enfant​

A l’origine de la mucoviscidose se trouve un gène défectueux, on parle de « mutation ». Le gène est  l’unité de base de l’information génétique et détermine les caractéristiques de chacun comme la couleur des yeux, de la peau, la taille etc.

Les gènes fonctionnent par paire (l’un provient de la mère et l’autre du père). Lorsque les deux parents sont porteurs d’une mutation responsable de  la mucoviscidose, leur enfant a un risque sur quatre d’être atteint par la maladie. Le risque est le même à chaque grossesse. L’enfant atteint de mucoviscidose est donc porteur des mutations héritées de chacun de ses parents.

Lorsque les deux parents sont porteurs, l’enfant héritera :

  • En A : de 2 gènes sains ➡ L’enfant est sain et non porteur ➡ 1 cas sur 4.
  • En B et C : d’un gène sain et d’un gène défectueux (mutation) ➡ L’enfant est sain mais porteur ➡ 2 cas sur 4.
  • En D : de 2 mutations ➡ L’enfant est atteint de mucoviscidose ➡ 1 risque sur 4.

Être porteur d’une mutation sans le savoir

Un porteur sain n’est pas atteint de mucoviscidose car seul un gène sur deux est défectueux (mutation) : cas B et C. Dans ce cas la maladie ne se déclare pas.
Les « porteurs sains » d’une seule mutation ne le savent pas car, par définition,  ils ne souffrent d’aucun symptôme, mais courent le risque de transmettre le gène responsable de la maladie à ses enfants sans le savoir.